Le fameux trois fois semaine, qu’en est-il vraiment ?


Sarah-Maude Martin

Sarah-Maude Martin B.Sc. Kinésiologue

Par Sarah-Maude Martin, B.Sc., Kinésiologue

La norme qui est le plus souvent suggérée au niveau de la fréquence idéale d’entraînement est trois fois par semaine. Qu’en est-t-il vraiment ? Pouvons-nous vraiment considérer une personne qui pratique trois heures d’entraînement par semaine sur une possibilité de 168 heures, soit 1,8%, comme étant active ?

En général, il y aura une amélioration de la condition physique et de la composition corporelle. L’inactivité est un fléau qui amène un taux élevé de mortalité dans notre société. C’est pourquoi il y a de plus en plus de sensibilisation sur l’activité physique depuis les dernières années. Nous constatons une augmentation de la popularité des centres de conditionnement physique et des sports de toutes sortes.

L’idéale pour avoir un réel bénéfice santé est d’avoir un mode de vie actif et non pas deux à trois entraînements par semaine uniquement. Sortez de votre zone de confort avec votre entraîneur. Trouvez-vous une activité sportive que vous aimez. Prenez chaque occasion que vous avez dans la journée pour bouger. Cela peut-être aussi simple que de monter les marches au travail plutôt que l’ascenseur ou même de vous stationner loin de la porte l’épicerie.

La leçon de l’histoire, Bouger plus, assoyez-vous-moins !!

Pour plus d’information contactez un kinésiologue, le spécialiste de l’activité physique.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *